LE CHEMIN DE L'ÉNIGME
En collaboration avec Pascal Grandmaison
Vidéo 6K 13min

N'ayant pas vécu l'Expo 67, nous ressentons une sorte de vertige entre ce que l'évènement évoque aujourd'hui et l'absence de vestiges qui en témoignent. Une impression de vide qui nous incite à scruter attentivement le site de l'exposition universelle à la recherche d'indices révélateurs de son passé. À l'image d'une archéologie matérielle inspiré de Walter Benjamin qui recherche dans la matière, les débris et les laissés pour contre, les traces d'une histoire qui émanerait jusqu'à nous.

Pour tenter de cerner l'ampleur de ce décalage, nous nous sommes intéressés aux facteurs d’apparition et d’effacement révélateurs des contradictions du site et de son histoire : la succession de déplacements de matière, d'additions et d'extractions, qui sont à l'origine de la création des îles Sainte-Hélène et Notre-Dame.

La transformation radicale de la forme de l'île Sainte-Hélène, la dissolution de sa configuration ancienne et son artificialité actuelle, nous est apparue comme l'objet privilégié de notre désir d'en comprendre la portée actuelle. Les mouvements de remblais et de déblais de la matière sont transposés, dans le montage des séquences filmées, par la juxtaposition alternée d'une action performative et son contraire. Un jeu incarné par la confrontation de notre interprétation personnelle comme duo d'artistes. La réciprocité entre la spontanéité du geste de l'un et la transcription du cadrage de l'autre.

" Il ne suffit pas que tout commence, il faut que tout se répète, une fois achevé les cycles des combinaisons possibles" Causes et raisons des îles désertes G. Deleuze