Satélite
Video HD 7.48 min

« Sur toute l’étendue de la terre, il existe des formes antiques, des formes incorruptibles et éternelles. N’importe laquelle d’entre-elles pouvait être le symbole cherché; la montagne pouvait être la parole du dieu, ou un fleuve, ou l’empire, ou la disposition des astres. Mais, au cours des siècles, les montagnes s’usent et le cours d’un fleuve dévie, ou les empires connaissent des changements et des catastrophes, et la figure des astres varie. Jusque dans le firmament, il y a mutation. La montagne et l’étoile sont des individus, et les individus passent. »
Extrait de l’Écriture du dieu, J.L Borges El Aleph

Synopsis :
Satélite présente la traversée d’une île silencieuse sise au milieu de l’agitation du monde actuel, où le présent dans toute sa brutalité côtoie le mirage d’un idéal moderne. Qu’en est-il de cette quête du progrès où la mémoire a été mise en échec. Où rester en mouvement est la seule issue envisagée.

Contexte de la captation : Las Torres de Satélite, México D.F. 1958, est une œuvre magistrale de la modernité conçue par trois créateurs importants de l’histoire du Mexique : l’architecte Luis Barragán, le sculpteur Mathías Goeritz et le peintre Jesús Reyes Ferreira.

Remerciements au Conseil des Arts et Lettres du Québec (CALQ) et al Fondo Nacional para la Cultura y las Artes (FONCA) et spécialement à Karen Schmeisser, Stefan Wirnsperger, Sergio Franco Favila & Pascal Grandmaison.

« En el ámbito de la tierra hay formas antiguas, formas incorruptibles y eternas ; cualquiera de ellas podía ser el simbolo buscado. Una montaña podía ser la palabra del dios, o un rio el imperio o la configuración de los astros. Pero en el curso de los siglos las montañas se allanan y el camino de un rio suele desviarse y los imperios conocen mutaciones y estragos y la figura de los astros varia. En el firmamento hay mudanza. La montaña y la estrella son individuos y los individuos caducan. »
Extracto de La Escritura del dios, J.L Borges El Aleph